Je flotte de bonheur

Publié le par JulieH

http://www.aquarelle-michele-pelletier.ca/cache/watermark/841bb5c8c36427ed121c3f9990546dc2.jpg  C'est le titre de l'aquarelle qui trône fièrement au bout du couloir de l'appartement. Elle tombe sous le regard de tout visiteur qui entre, et je l'aime. Pourtant, à la base, je ne suis pas très aquarelle. Il faut dire qu'habituellement, je suis confrontée aux oeuvres du club local, dont les affiliées préfèrent jacasser au sujet du nouveau voisin de la rue Truc, qui se trouve être l'arrière-petit-cousin de ce fripon de Bidule qui a causé bien du tort à madame Chouette-ici-présente. Si les potins étaient considérés comme des oeuvres d'art, alors leurs auteurs décrocheraient la palme. Mais ce n'est pas le cas, et mes yeux ont été habitués à croiser des morceaux de papiers badigeonnés avec de la peinture trop détrempée que pour me donner ne serait-ce qu'une pointe de satisfaction, moi qui aime tant les couleurs vives.

  Et c'est là qu'elle nous sort son fameux "Mais, car il y a un mais..." Bingo lecteur assidu! Tu commences à connaitre la chanson. Il y a effectivement un mais, et ce mais, j'en fais la publicité pour deux raisons : d'abord, parce qu'elle est au coeur de l'actualité artistique québécoise, et surtout parce que j'aime ce qu'elle fait.

  Elle, c'est Michèle Pelletier. Elle suit des cours d'aquarelle depuis quelques années, bien que sa passion remonte aux années '80. Et si Van Gogh a trouvé sa lumière en Provence, Michèle l'a découverte en Louisiane, dont elle parle avec des yeux pétillants.

  Que peint-elle? Des fleurs, des paysages, un artisan au travail, une nature morte. On ne peut pas lui attribuer une catégorie précise, parce qu'elle explore les sujets mais aussi les techniques, les couleurs, les lumières. Se retrouver dans la pièce dédiée à son art, c'est se confronter à une cascade de couleurs tantôt vives et chaudes, tantôt pâles et plus fraiches. C'est voir passer sous ses yeux un vol de mouettes suivi d'une fleur d'hibiscus rouge, puis d'une théière japonisante. Il faut s'imaginer ce petit bout de femme pleine d'énergie raconter ses histoires, ses voyages, ses rencontres, ses coups de coeur, tandis qu'elle brandit une nouvelle oeuvre sous tes yeux tandis que toi, lecteur assidu, tu es installé dans une chaise berçante en osier. 

  Évidemment, tu n'auras probablement jamais l'occasion d'être invitée par l'artiste à un brunch, chez elle. Quoique, il ne faut jamais dire jamais. Soit. Comment jeter un oeil sur son travail alors? Simple, elle a un site internet. La bonne idée, rien de tel que pour se faire une idée du phénomène tout en ne restant pas accroché à une critique (qu'elle soit positive ou non) d'une amatrice fraichement convertie. Tu fais bien de cliquer sur le lien (tout en bas), parce que j'ai un sacré parti pris pour la cause de Michèle : je la connais plutôt bien (tu comprends mieux la chaise berçante, le brunch et les histoires, pas vrai?). Ceci dit, tu te dis que si je n'avais pas aimé son travail, je ne me serais pas fendue d'un article. Tu as parfaitement raison, d'autant plus qu'elle ne sait même pas que je tiens un blog.

http://www.aquarelle-michele-pelletier.ca/cache/watermark/203c498cdf7f2e0082b541104d90f706.jpg  Je disais qu'elle était au coeur de l'actualité... J'ai découvert il y a exactement 10 minutes qu'elle faisait partie des finalistes du concours d'oeuvres d'art de la Ville de Québec 2010-2011 dans la catégorie Prix du public. Avoue que ça en jette, hein? Et qui dit public dit... nous, lecteur assidu! Toi et moi! Nous pouvons voter et lui permettre de gagner un prix. Le lien est en fin d'article, sous celui de son site internet. Fais-toi une idée de ses styles, et si le coup de pinceau te plait, n'hésite pas à voter pour elle. Elle concourt avec une oeuvre que j'aime beaucoup, représentant une théière. C'est une aquarelle et un collage, intitulée Soif d'ouverture. Allez, je la reproduis ici! 

  Son site internet

  Le lien pour voter pour le prix du public au Concours d'oeuvres d'art de la Ville de Québec (wafti que ce lien parait long, d'un coup!)

Publié dans Culture

Commenter cet article

Sarah 22/02/2011 12:17



Effectivement c'est très joli :)