Minute blonde - Jouons sur les mots

Publié le par JulieH

  Voulant faire une surprise culinaire à Chéri-chou, j'ai donc retroussé mes manches et me suis lancée dans l'élaboration d'une petite recette délicieusement fraiche. Et comme c'est une surprise, je ne vais pas te dire, lecteur assidu, de quoi il retourne. La seule chose que tu dois savoir, c'est que cette recette implique une étape essentielle : le mixage de la mixture. Et là, catastrophe, je m'aperçois que notre nid d'amour n'abrite pas de mixer. Je m'en vais donc en magasiner un.

  C'est là que ça se complique, car au Québec, on ne dit pas mixer. Loi 101 oblige, et habitude de préserver le français au maximum. Les expressions anglaises sont traduites ("tomber en amour", "magasiner", et tout le reste), et c'est parfois déconcertant. Ici, on ne dit pas "mixer", parce que c'est un anglicisime. On dit "mélangeur à main". Et c'est là que j'ai un double problème.

  (Attention, le demi-neurone est désactivé)

  Je ne veux pas "mélanger", je veux mixer, broyer, réduire en purée, hacher menu! Mélanger, c'est facile, avec une bonne cuillère. Mixer, c'est plus complexe. ça implique des lames qui coupent, découpent et recoupent à une vitesse folle. Je ne veux pas touiller la chose, je veux en faire une soupe! La purée de cervelle ne serait pas ce qu'elle est si le docteur Lecter ne la mixait pas. Imaginez les morceaux flottant dans le bol, pensez-vous que ce bon Hannibal dégusterait son petit plat avec autant de délectation? Non. C'est pour ça qu'il mixe, au lieu de mélanger les morceaux.

  "Mélangeur à main"... Je ne veux pas "mélanger à la main", je veux une machine pour mixer! Alors d'accord, je la tiens en main, mais quand même, c'est elle qui fait tout le travail grâce à la magie des lames qui tournent parce qu'il y a de l'électricité qui entraine le moteur!

  Je ne comprends pas cette expression...

  Le must reste quand même le moment où j'interpelle le monsieur du Pifpaf (c'est le nom transformé du magasin, magasin dont le nom est en anglais soit dit en passant. C'est quoi cette manie de prendre des noms anglais et de s'appliquer, à l'intérieur, à tout traduire? Aucune cohérence!). Donc, je l'interpelle avec mon sourire Colgate pour lui demander s'ils ont encore le modèle pas cher en stock. Nous nous rendons dans le rayon, et là il me demande "lequel?". C'est là que je m'aperçois que la dénomination "mélangeur à main" comprend non seulement les mixer électriques, à main, mais aussi les batteurs électriques et à main (ça c'est un vrai mélangeur à main). Euh... Excusez-moi mais je vais aller prendre l'air! 

  Le Québec me rendra chèvre!

Commenter cet article

Adé 30/06/2011 21:15



Hi hi! J'ai bien ri en lisant ton post! Merci pour ce bon moment de rigolade!